Blog

La triangulation à géométrie variable !

Posté par Serge Darbellay
Serge Darbellay
Serge Darbellay n'a pas encore mis à jour sa biographie
Hors ligne
le jeudi, 15 mars 2012 dans Divers

Aujourd’hui, cours de géométrie ! Qu’il soit isocèle, perpendiculaire ou équilatéral, un triangle obéit toujours à la même règle : la somme de ses trois angles est forcément égale à 180 degrés. Les mathématiques sont une science exacte. Un véritable luxe par les temps qui courent. 

Les sciences politiques, elles, raisonnent plus souvent à géométrie variable ! Depuis quelques semaines, certains candidats à la présidentielle ont mis en place une véritable stratégie de triangulation. Petit cours de «géométrie politique» pour ceux qui se seraient endormis au fond de la classe? La triangulation, c’est tout simplement le fait de reprendre les propositions, les thèmes et les symboles de ses adversaires politiques à son compte, en étant en position, contrairement à eux, de les faire aboutir. La méthode est connue, elle n’est pas révolutionnaire. C'est à la fois un moyen d'élargir son assiette politique et de conquérir des électeurs qui auraient été réticents; un moyen de montrer son ouverture d'esprit en reconnaissant qu'une proposition peut être bonne, même si elle vient de ses adversaires.

Les stratèges des états-majors utilisent donc le terme de triangulation, les autres, Monsieur tout le monde, celui de siphonage. C’est plus barbare, mais très explicite ! Car comment mieux définir la dernière proposition du candidat de l’UMP de renégocier l’espace Schengen, afin de lutter contre l'immigration clandestine qu'il estime mal contrôlée par certains pays européens, si ce n’est pour « draguer » les électeurs du Front National ? "Tout le monde a bien compris que Nicolas Sarkozy voulait siphonner les voix du FN", a d’ailleurs estimé Robert Rochefort, député européen MoDem, en début de semaine.

Pire ! On assiste désormais à une bataille de paternité sur les idées proposées par chaque camp. Quelle imagination ! Aujourd’hui, chacun y va ainsi de sa taxe en piquant les idées de ceux d’en face ! Le candidat Sarkosy veut taxer les exilés fiscaux en leur faisant payer la différence entre ce qu’ils auraient du s’acquitter au fisc s’ils étaient restés dans l’Hexagone et ce qu’ils ont payé d’impôts à l’étranger. Le socialiste Jérôme Cahusac, Président de la commission des finances de l’Assemblée Nationale, rappelle qu’il avait déjà proposé de lier fiscalité et nationalité en octobre 2010. A l’époque François Barouin, Ministre des finances, l’avait accusé de créer un droit du sang fiscal. De son côté, Jean-Luc Mélenchon a lui aussi revendiqué la paternité de cet impôt lié a la nationalité. Il s’en est d’ailleurs glorifié… 

Alors a-t-on atteint les limites de ce système bipolaire, incapable de produire des solutions innovantes dont a tant besoin la France pour se redresser ? Faute de mieux, devra-ton encore longtemps se contenter de « propositions photocopiées »?

A juste titre, François Bayrou regrette une campagne présidentielle où « les électeurs n’entendent pas parler des sujets qui les touchent comme la dette, l’appauvrissement des familles (…) A la place on choisit des sujets de diversions et d’illusions mettant en valeur les deux candidats principaux. Sortir de Schengen ? Est-ce que vous y croyez ? (...) Cette présentation est une présentation qui cherche juste des voix ».

Je partage l’analyse de François Bayrou. Car il n'y a rien de plus stupide que de faire croire qu'à un problème, il n'y a que deux réponses ! De plus, tous ces problèmes soudainement pris à bras-le-corps ne méritent-ils pas une attention plus soutenue, ne se limitant pas seulement aux élections présidentielles ?

Marie-Françoise d’Anglemont de Tassigny

Candidate du Parti radical – centre droit aux législatives pour la Suisse et le Liechtenstein

 

Mots clés : Aucun mot clé

Commentaires

Invité
Marion de Lattre-Wiesel jeudi, 15 mars 2012

Je partage totalement votre point de vue, mais je crains que les Français ne soient pas encore assez "au fond du trou" pour réaliser que la seule voix réaliste se trouve dans unlarge consensus au centre autour de François Bayrou ...

Commenter cet article

Invité
Invité lundi, 18 décembre 2017

Dernières infos

Le PLR Carouge est sur facebook


Pour tous ceux qui l’ignoreraient encore, le PLR Carouge a une page facebook.
Nous vous invitons à
« aimer cette page ».
Vous pourrez suivre l’actualité du parti
et partager vos soutiens sur le réseau social : https://www.facebook.com/Plr.Carouge.

2015 : à vos agendas !

Les prochaines élections communales auront lieu au printemps 2015, plus exactement le 19 avril 2015 pour les élections des conseils municipaux et premier tour de l’élection des exécutifs communaux, le 10 mai 2015 pour le second tour de l’élection des exécutifs communaux.

Le futur entre tes mains !


Pour la deuxième année, l’Etat de Genève veut inciter les jeunes à voter et user de leurs droits civiques. Il organise CinéCivic,un concours de film fait par des jeunes pour les jeunes. A Genève seuls 31% des 20-25 ans. C’est un enjeu capital. Les films en compétition sont d’ores et déjà à découvrir sur internet.


facebook